> La vie à Madrid
> La capitale de la culture
> Faire du shopping
> Les charmes gastronomiques
> Madrid la nuit
> Spécial enfants
> Bonnes adresses

La capitale de l'Espagne reçoit pendant toute l'année un amalgame de personnes provenant du monde entier. Peu de madrilènes sont authentiques: los gatos –de père et mère nés à Madrid et eux de même–. En tout, 3,2 millions d'habitants coexistent dans cette grande ville, dont 866.910 sont étrangers, un sur six madrilènes.

Selon les données de l'Institut National de Statistique du Recensement de 2010, il existe 1 079 944 étrangers recensés à Madrid (de 5 747 734 en Espagne), 17.861 sont français –de 123.681 résidents en Espagne–, 1.218 suisses, 36 luxembourgeois, 2 076 belges et 547 canadiens habitent dans la Région de Madrid; des pays francophones du Maghreb, 2 000 algériens et 86 386 marocains y sont installés.

La capitale espagnole se divise en 20 districts et en plusieurs quartiers où leurs habitants et l'architecture des immeubles présentent certains style de vie. Le centre fait place aux étudiants, aux artistes et bohémiens, qui cohabitent avec les touristes et un remarcable mélange de cultures et de nationalités : à Puerta del Sol, Huertas et le Barrio de Las Letras, Atocha, Ópera, La Latina, Chueca (territoire gay et fashion à parts égales) et Malasaña, jusqu'à Moncloa. Dans les monumentaux Chamberí et le barrio de Salamanca, le Paseo de la Castellana, le barrio de Chamartín, Pío XII et Mirasierra ou La Moraleja, habite la haute société madrilène. La plus part de la communauté francophone s'est installée à l'Est de Madrid, autour du Lycée Français. Des immeubles à basse hauteur, des pavillons avec des jardins, piscines et garages ont mis en valeur Arturo Soria, le Parque Conde de Orgaz, Hortaleza et Canillas, le Campo de las Naciones, la Piovera, l'Alameda de Osuna et Corralejos, les zones préférées. Au Nord-ouest, loin de l'animation du centre : Pozuelo, Majadahonda, Las Rozas, jusqu'à Villanueva de la Cañada, se sont des localités qui se sont peublées de francophones ces dernières années. Les quartiers populaires restent dans le Sud, pendant que Madrid grandit et le Sud-est accueille des zones résidentielles : Las Rosas et Moratalaz-Pavones, et au Nord-est les récents quartiers de Sanchinarro, Las Tablas et Montecarmelo.

Le français est la deuxième langue enseignée dans les écoles de Madrid, après l'anglais. Les établissements francophones à Madrid sont : Le Lycée Français (Parque Conde de Orgaz et La Moraleja), le Lycée Molière (Villanueva de la Cañada), les écoles maternelles Pomme d'Api (Parque Conde de Orgaz) et Petits Pas (Arturo Soria), l'École Saint-Louis des Français (Pozuelo) et l'Union Chrétienne de St Chaumond (Pío XII).

La devise en cours, depuis 2002, est l'euro, comme dans la plupart des pays de l'Union Européenne.

La Chambre Franco-Espagnole de Commerce et d'Industrie en Espagne (CFECI) compte, dans son annuaire de 2006, presque 1 200 entreprises ou multinationales françaises implantées en Espagne –497 à Madrid–. Les secteurs principaux d'activité sont les industries chimique et automobile, la technologie, la distribution commerciale et l'hôtellerie.

La semaine de 40 heures est la plus généralisée en Espagne. Madrid se réveille tôt chaque matin, bien que, en général, l'activité des bureaux ne commence pas avant 9:00 ou 9:30 et la commerciale débute à 10:00. Il est coutume de prendre vers midi un café, accompagné d'un petit quelque chose qui permet de tenir jusqu'à 14:00 ou 14:30, heure habituelle du déjeuner en Espagne. La journée finit aux alentours de 19:00, mais beaucoup la prolongent jusqu'à 21:00. Seules les banques ont un horaire spécial: de 9:00 à 13:30, sans ouverture l'après-midi, selon la période de l'année. En été, beaucoup de bureaux font la journée intensive: de 8:00 à 15:00.

Les espagnols ont 30 jours de vacances ou 21 sans compter les week-ends. Tout au long de l'année, ils profitent de 12 jours fériés nationaux et deux régionaux. Ces vacances se distribuent, en général, entre l'été, Noël, Pâques et les ponts.

La limite de vitesse en ville est de 50 kms/heure, 90 sur les routes nationales et jusqu'à 120 sur les autoroutes. La taxe d'alcool permise au volant est de 0,5 g/l et 0,3 g/l pour ceux qui ont le permis de conduire depuis moins de deux ans. Le code de circulation et les panneaux sont homologués à ceux de l'UE; le port de la ceinture est donc obligatoire, même en ville; et tenir un téléphone portable à la main en conduisant est pénalisé. Vous devrez posséder deux triangles de signalisation. Le permis à points est en vigueur en Espagne depuis un juillet 2006 et il est valable dans tous les pays membres de l'Union Européenne. Cependant, vous pouvez l'homologuer en Espagne avec l'approbation du pays d'origine.

Dans le plateau central espagnol le climat est continental, ce qui se traduit en hivers froids et étés chauds et aussi excessivement secs. On dit qu'à Madrid il y a "neuf mois d'hiver et trois d'enfer". Il pleut souvent en Automne et au Printemps: surtout en Avril et en Mai.

Plus de 80% des espagnols sont catholiques, bien que tous n'aillent pas à la messe le Dimanche, ce qui était habituel il y a quelques décennies. Le nombre de protestants, de témoins de Jéhovah et de mormones est encore faible, tandis que les juifs et les musulmans sont présents en forte proportion dans tout le pays.

Le sport préféré des espagnols est le foot. À Madrid, tout bon supporter doit visiter le stade Santiago Bernabéu du Real Madrid. En hiver, les habitants de la capitale aiment faire du ski le week-end sur les pistes de Navacerrada, à quelques kilomètres en voiture.

En ville on trouve de nombreux gymnases et des spas, où l'on peut faire du sport et se relaxer. Quand le beau temps arrive, les clubs de golf reçoivent les enthousiastes de ce sport décompressant. En Mai, pendant les fêtes de San Isidro de la Communauté de Madrid, tous les amateurs de la tauromachie se donnent rendez-vous à la Plaza de Las Ventas pour assister à la feria la plus importante de la saison.

De nombreux kiosques peuplent la capitale et au petit matin ils reçoivent les quotidiens fraîchement imprimés: El País, El Mundo, ABC, entre autres; mais c'est les dimanches qu'ils sont plus recherchés pour leurs suppléments. Aux bouches des stations de métro sont toujours présents les distributeurs de presse gratuite: ¡Qué!, ADN, metro et 20 minutos font partie du paysage madrilène. Et pour les francophones et francophiles, Lepetitjournal.com vous tient au courant tous les matins par e-mail, des nouvelles en France et à Madrid.

Voici un petit échantillon des coutumes et de la vie des habitants de la capitale de l'Espagne. Maintenant, vous êtes invité à découvrir la raison pour laquelle Madrid est une des villes européennes que personne ne veut quitter, si ce n'est sans une certaine nostalgie.

Retour

 
© 2005-2012 - Copyright MADRIDEM
Contact:
info@madridem.com